Locavore : le point

Je me rends compte que je ne vous avais toujours pas fait état de mon avancement dans mon optique d’essayer de manger locavore. Je profite de mon bon rhume et mal de gorge qui m’empêchent de tester correctement des produits pour le faire aujourd’hui.

Pour rappel, je souhaitais essayer de m’orienter vers une consommation locale le plus possible, eh oui, je suis patriote dans l’âme 🙂 ! J’ai commencé par lire différents livres dont je vous ai parlé ici et ici. Et ensuite ?

 

Eh bien ensuite, il ne s’est pas passé grand chose ! En fait c’est très difficile en habitant à Paris je pense, et cela demande du temps.

Cela dit, je continue mes commandes à La ruche qui dit oui tous les 15 jours, principalement pour les légumes car je trouve que la viande, les laitages et les confitures sont assez chers. L’offre est par ailleurs encore très limitée en fruits, beurre (il n’y en n’a pas du tout), céréales, jus de fruits… Néanmoins, je me régale toujours des produits que je commande.

Je profite également de mes petites virées dans la famille ou ailleurs pour acheter des produits locaux, comme lors des 24 heures cuisine par exemple. Cet été j’avais aussi ramené du sel de Guérande. Je vais sur les marchés de province qui ont l’avantage d’être majoritairement composés de producteurs pour faire le plein.

Sinon, le reste du temps, je veille à acheter français.

Un autre élément de ma démarche est également d’éviter de manger industriel, d’une part parce que j’aime bien cuisiner, et d’autre part parce qu’il y a bien souvent des ingrédients chimiques qui n’apportent rien à la santé sur le plan nutritionnel, ou même l’endommage.

 

Cependant, et vous pouvez le constater par mes différents tests, je trouve qu’il est assez difficile de résister à cette offre pléthorique de produits que l’on vois dans nos magasins. Pourquoi ?

1. J’aime découvrir des nouveautés, nouvelles saveurs, innovations (d’où ce blog ;-)), et c’est la principale raison ;

2. Je ne cuisine pas assez bien le sucré pour arriver à obtenir mes textures préférées. Ou du moins je ne prends pas le temps de m’exercer à de nouvelles techniques de cuisine. Je suis plus à l’aise sur des préparations salées, alors que j’adore le sucré. Certaines préparations demandent du temps et il faut en avoir. C’est pourquoi vous noterez peut-être un penchant pour des tests sucrés ici ;

3. Je me rends compte que certaines marques, peu je vous l’accorde, font de réels efforts sur la composition de leurs produits. On arrive à trouver des produits avec des listes d’ingrédients réduites. A contrario, je me refuse parfois de tester certains produits qui ont l’air tentant mais dont la liste des ingrédients m’effraie.

 

Mon bilan de tout ça est que j’aurais du mal à être 100% locavore car découvrir de nouveaux produits est pour moi essentiel. En revanche, pour les produits de base, surtout les fruits et légumes, j’essaie au maximum de trouver du local, et bio si possible.

 

Et vous, comment consommez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.