Le Petit Futé Les meilleurs produits du terroir

Le Petit Futé Les meilleurs produits du terroir

Le Petit Futé Les meilleurs produits du terroir

Ah les produits du terroir ! Ils sont très tendance depuis quelques années, notamment grâce au regain envers la cuisine. Et ceci n’est pas pour me déplaire, forcément ! Justement, pour recenser le bons produits, un nouveau guide vient de paraître : Le Petit futé Les meilleurs produits du terroir. Ça c’est une bonne idée. Je l’ai lu pour vous !

 

Cette année, Le Petit Futé fête ses 40 ans d’existence. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, il s’agit d’un guide avec de bonnes adresses pour des destinations partout dans le monde. Suite au succès, des livres thématiques sont nés : balades à vélo, vacances avec animaux, chocolat… C’est la toute dernière thématique sortie qui va nous intéresser, puisqu’elle concerne l’alimentaire. En effet, le mois dernier est paru Le Petit Futé Les meilleurs produits du terroir.

L’idée de ce guide est de référencer les produits du terroir français, accessibles à distance. En effet, tous les produits indiqués peuvent être commandés par correspondance, via internet ou courrier selon les entreprises.

Petit Futé spécial terroir, qu’est-ce que je pense de toi ?

Le Petit Futé Les meilleurs produits du terroir

Le Petit Futé Les meilleurs produits du terroir : intérieur

Le Petit Futé Les meilleurs produits du terroir : intérieur

La lecture commence par une première partie consacrée aux labels et associations. J’ai été curieuse de voir qu’il n’en n’existait que 5… On passe ensuite aux médias (presse, TV, radio) en rapport avec la gastronomie. Là on nous propose plusieurs pages. Enfin, un certain nombre de sites web de gastronomie sont présentés, mais ce n’est pas tellement exhaustif. Au vu des éléments cités et certains manques, je doute de la neutralité du contenu proposé. Peut-être que je me trompe, mais c’est l’impression que cela me donne. On dirait que ce sont plutôt les sociétés qui ont payé pour apparaître.

Passons maintenant aux bonnes adresses, classées par région. J’ai plus particulièrement regardé l’île de France et les Pays de la Loire, lieux que je connais le mieux. Ce qui est dommage c’est que le département ne soit pas mentionné. Si l’adresse est bien indiquée, on ne sait pas dans quel département est située la ville. Alors à moins d’être très pointu(e) en géographie, une petite recherche de localisation est nécessaire. Ce guide est composé de 11 thématiques : viandes – volailles et charcuterie, fruits – légumes – riz et pâtes, biscuits – gâteaux et pains, confiseries et chocolats, confitures et miels, produits de la mer, fromages et produits laitiers, épicerie fine, tisane – thé et café, huiles, escargots. C’est donc un livre assez complet, qui fait le tour des principaux produits que nous consommons.

Très curieuse de découvrir de nouvelles adresses, et pourquoi pas de nouveaux tests 😉 , je me suis dépêchée de les passer en revue dès réception du guide. Mais quelle ne fût pas ma déception ! Plus je le lisais, plus mes yeux commençaient à tiquer. Pourquoi ? Eh bien parce qu’on y trouve des marques comme Les Ducs de Gascogne (Foie Gras), ou encore, et là c’est la cerise sur le gâteau : Lindt ! J’ai envie de dire, pourtant ce n’est pas dans mes habitudes d’employer ce terme : WTF ?! Heu, c’est Suisse, Lindt. D’ailleurs j’avais fait un comparatif de tablettes de chocolat à la fleur de sel ou Lindt arrivait bon dernier. J’ai également trouvé des sites web faisant de la vente de produits de Rungis. Je suis d’accord qu’ils peuvent recenser de bons produits, mais je pensais trouver du direct producteur plutôt que des intermédiaires.

Alors je m’énerve un peu, mais dans le lot, il y a quelques bonnes adresses. Par exemple, on trouve La Fraiseraie à Pornic, qui fait d’excellentes glaces et produits dérivés de fraise. J’ai également repéré les confitures La Cour d’Orgères, ou encore le chocolatier Vincent Guerlais (MOF à Nantes). Seulement, j’ai vu tellement de marques que l’on trouve en grandes surfaces et qui pour moi ne sont pas terroir du tout, le comble étant Lindt, que du coup j’ai un avis négatif sur ce guide. Je pensais vraiment faire des découvertes, mais finalement non. Alors il est vrai qu’il s’agit uniquement de producteurs faisant de la vente par correspondance, mais vu le contenu je ne vois pas trop l’intérêt. Autre point relevé, la fromagerie Beillevaire est classée en Île de France, alors qu’à l’origine c’est nantais. A noter qu’il y a quelques inclusions publicitaires aussi.

Bref, si l’idée états était bonne, je ne suis pas du tout convaincue par ce guide Le Petit Futé Les meilleurs produits du terroir. Non mais comment peut-on mettre Lindt en produit du terroir ??

Si vous êtes curieux et que vous voulez tout le même découvrir Petit Futé produits du terroir, sachez qu’il est disponible au prix de 14,95€ (288 pages), avec une version numérique offerte.

 

Le mot de la faim 🙂 : Bof !

 

Vous êtes friands de guides pour trouver de bonnes adresses ? Ou vous préférez laisser le hasard faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.