Intermède publicitaire : Le marketing olfactif ou la Madeleine de Proust revisitée

Marketing olfactif : madeleine de Proust

Marketing olfactif : madeleine de Proust

Aujourd’hui tous nos sens sont mis à contribution dans la publicité qui nous entoure. Nous avons déjà vu ceux les plus stimulés avec la pub Danette : la vue et l’ouïe. Saviez-vous que les marketeurs titillent également votre petit nez ?! Je vous révèle tout !

Le concept de la “Madeleine de Proust”

Posons le décor. Vous marchez dans la rue, concentré(e) sur votre objectif. Vous passez en revue les éléments dont vous avez besoin : l’ordre du jour de la prochaine réunion, la liste de courses, l’organisation de votre semaine… Rien de bien folichon… Et BAM ! Dans vos narines vous arrive une odeur, une bonne odeur, une très bonne odeur !! Tellement forte, tellement agréable que cela stoppe net votre pensée ! Elle vous évoque une sensation plaisante. Elle vous donne envie.

Pour Proust, c’était une madeleine qui lui faisait cet effet. Il repensait à sa mère qui lui servait du thé avec ce petit gâteau. Un souvenir extrêmement agréable, ancré en lui, qui ressurgit lorsque sa tante lui donne également une madeleine. C’est devenu une expression “la Madeleine de Proust”.

C’est sur cette base que s’appuie le marketing olfactif. Vous attirer et vous faire rester, en un lieu donné, grâce à une odeur agréable et qui vous parle.

 

Le marketing olfactif par Smell Marketing

Pour en savoir plus sur ce sujet, j’ai pu rencontrer Cyrille de Smell Marketing. Et pendant cet échange, j’ai pu boire un délicieux chocolat chaud à l’ancienne qui, rien qu’à l’odeur, m’a transportée dans mon enfance. Ce fut une bonne entrée en matière.

Son métier, c’est de trouver LA bonne odeur pour son client. Celle qui vous fera rester plus longtemps, qui fera vous sentir à l’aise et surtout qui vous donnera envie d’acheter. Et ce n’est pas si simple que ça. Il faut tenir compte de beaucoup de paramètres.

En fonction du type de lieu, du type de produit vendu et du type de clientèle, il va imaginer l’odeur la plus adaptée et créer une odeur d’ambiance sur mesure. Et petite cerise sur le “gâteau“, il n’utilise que des produits bio et naturels.

Voici une vidéo de 3 min, que vous pouvez retrouver sur son site web, qui vous démontre bien le tout :

 

Doit-on faire fi de notre pif ?

Difficile de répondre. Il est quand même beaucoup plus plaisant de déambuler dans un lieu qui sent bon qu’un lieu qui sent “mauvais”. L’expérience client est beaucoup plus agréable. “Faire les magasins” devient moins agaçant.

Quand on se retrouve devant un tas de produits qui ne sent rien, difficile de faire un choix. On ne peut pas non plus les goûter. Alors si au moins on peut sentir, ça peut nous donner de bonnes indications pour départager.

Mais il faut faire attention à l’achat “impulsion”. Comme passer à coté d’une boulangerie et craquer pour un pain au chocolat parce qu’ils viennent juste de cuire et que l’odeur vous attire comme un aimant. Votre tour de taille vous dira merci !

Alors oui pour le côté expérience ou information, mais non pour l’impulsion inutile. Profitez de ces agréables odeurs mais demandez-vous toujours si vous avez réellement besoin de ce produit.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.