Le konjac prêt à cuisiner par Gayelord Hauser

Konjac Gayelord Hauser

Konjac Gayelord Hauser

Le konjac, c’est un peu la tendance du moment ! Du coup, Gayelord Hauser surfe sur la vague et en propose trois formes différentes. Qu’est-ce donc que le konjac ? Pourquoi cet engouement ? Et surtout, est-ce que c’est bon 🙂 ?

 

Après vous avoir parlé des biscuits sans sucres ajoutés, voici maintenant une gamme salée, proposée par Gayelord Hauser.

Le konjac a fait parler de lui dans les médias ces derniers temps pour sa nature diététique. Il s’agit en fait d’une plante dont le tubercule est utilisé dans la cuisine japonaise, depuis près de 2000 ans. Le glucomannane qu’il contient accélère le processus de satiété, ce qui en fait de lui un coupe-faim naturel. Et puis surtout, il ne contient que 15 Kcal pour 100g ! Un aliment peu calorique, qui en plus coupe la faim, vous comprendrez donc pourquoi il est l’objet de désir de certains 😉 . Attention, il a quand même quelques défauts. Effectivement, il est pauvre en nutriments et peut entraîner une déminéralisation, d’où la nécessité de bien boire lors de sa consommation.

Dans nos contrées, on le trouve plutôt sous forme de poudre ou bien transformé. Gayelord Hauser a choisi de proposer 3 variétés : riz, tagliatelles et shirataki.

La méthode de préparation est assez simple et rapide. Il suffit de rincer le konjac à l’eau, le réchauffer 2 à 3 min dans l’eau bouillante, puis de l’égoutter. Ensuite il s’accommode de différentes façon. Sur les emballages des produits il y a une recette à chaque fois. Je les ai donc toutes testées, afin de découvrir ce tubercule.

Riz de konjac

Riz de konjac Gayelord Hauser

Riz de konjac Gayelord Hauser

La texture est similaire à des vermicelles de riz, à la limite du gluant. Au niveau du goût, eh bien il n’y en n’a tout simplement pas ! D’où la nécessité de le cuisiner. La recette fournie ici est un riz de konjac façon risotto carottes curry, dont voici le rendu.

Riz de konjac façon risotto carottes curry Gayelord Hauser

Riz de konjac façon risotto carottes curry Gayelord Hauser

Visuellement, c’est sympathique. Mais en bouche, c’est beaucoup trop épicé, il y a trop de curry. Cela dit c’est vrai que le mien est assez fort, je n’y ai plus pensé en le mettant. Du coup cela m’a donné mal au ventre :/ . En revanche, j’ai mangé le reste mélangé avec un œuf, et là c’était meilleur. Par contre on retrouve bien la sensation de riz, même si la texture est différente.

 

Tagliatelles de konjac

Tagliatelles de konjac Gayelord Hauser

Tagliatelles de konjac Gayelord Hauser

Ces tagliatelles sont striées, ce qui les différencie des pâtes traditionnelles. Leur texture est également plus ferme, elles ne se coupent pas facilement. Elles sont un peu caoutchouteuses aussi. La recette proposée est : tagliatelles de konjac à la provençale.

Tagliatelles de konjac à la provençale Gayelord Hauser

Tagliatelles de konjac à la provençale Gayelord Hauser

A l’odeur on sent bien la tomate, et idem en goût. Ce n’était pas mauvais, par contre la texture n’est pas forcément des plus plaisante. Elle n’est pas commune, du coup cela « gâche » un peu la dégustation.

Shirataki de konjac

Shirataki de konjac Gayelord Hauser

Shirataki de konjac Gayelord Hauser

Visuellement ces shirataki sont plutôt sympathiques. Par contre, côté texture, c’est ultra ferme, comme une impression de pas cuit. Nature, c’est toujours aussi fade. Ici la recette proposée est la suivante : shirataki de konjac aux courgettes et champignons. Personnellement, j’ai adapté avec des poivrons rouges, n’ayant pas de champignons.

Shirataki de konjac aux courgettes et champignons

Shirataki de konjac aux courgettes et champignons

Il faut bien faire mijoter les shirataki dans le jus, afin qu’ils s’en imprègnent et prennent le goût. L’ensemble était plutôt sympathique et joli, par contre la texture était vraiment trop ferme.

 

Bilan : Je suis contente d’avoir découvert le konjac, mais il faut vraiment être au régime pour en consommer ! L’effet rassasiant est là, mais cela n’a aucun intérêt gustatif. Il faut que cela soit bien cuisiné. Des trois formes, c’est la texture du riz que j’ai préféré.

Le prix de vente conseillé est de 1,95€ le paquet de 200g, qui convient pour 1 (tagliatelles) ou 2 personnes (riz et shirataki).

 

Le mot de la fin 🙂 : Bof !

 

Vous avez déjà testé ? Vous seriez prêt à privilégier le côté light à défaut du goût ?

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Edit : le riz de konjac n’est plus proposé à la vente !

7 comments on “Le konjac prêt à cuisiner par Gayelord Hauser

  1. Le meilleur des régimes est l’équilibre des repas et des proportions durant la journée, associé à un peu de sport régulier 🙂

    Après je pense que ça doit être une très bonne alternative aux régimes « classiques » !

  2. Intéressant! Une bonne alternative lors d’un régime ou pour les intestins ne supportant pas trop les féculents.Biens accommodés, on garde l’illusion de riz ou de pâtes; du consistant et surtout la satiété au final. Moi je dirais que c’est une bonne trouvaille!! En plus c prêt très rapidement, naturel et bon marché! Très bien!
    PS:il faut veiller à bien rincer avant de cuisiner

  3. J’ai choisi la formule déjà cuisinée. A la tomate, pas terrible, au champignons j Aime assez. Une bonne alternative en période de régime ou après avoir bien festoyé.
    Globalement je suis satisfaite. Non rapport qualité/prix.

  4. J’adore les shirataki de Konjac, par contre je les prends en épicerie asiatique, où ils sont moins chers 🙂
    Il faut défaire les petits paquets entre la cuisson et l’eau et la préparation (sautés, par exemple), sinon ils restent effectivement durs.
    Sautés avec un peu de sauce soja, poulet, blanc de poireau et jeunes oignons, c’est aussi délicieux que des nouilles classiques sautées 🙂

  5. Je viens de découvrir et je suis fan!!! J ai fait un brouillon avec choux vert coupé très fin ,carotte en rondelle ,oignon ,champignon noir ,cube bouillon poule bio ,un petit morceau de gingembre de la coriandre et quelques goutte de nioc
    man. C un délice et un repas le soir hypocalorique

Laissez donc un petit mot !