Riz cantonnais parfumé, crevettes et petits pois WeightWatchers

Aujourd’hui je vous propose un petit plat tout prêt, qui ne demande que de se faire poêler (se poiler -> rigoler… Oui bon ok ça ne vole pas haut :-)) ! Il s’agit d’un plat surgelé WeightWatchers, le riz cantonnais parfumé, crevettes et petits pois.

Riz cantonnais Weight Watchers

Riz cantonnais Weight Watchers

Sera t’il meilleur que les plats frais testés précédemment ?

La préparation est assez simple : 1) Faire chauffer la poêle et ajouter une cuillère à soupe d’eau. 2) Verser le contenu du sachet dans la poêle. 3) Couvrir et faire chauffer pendant 5 à 7 min en remuant de temps en temps, et c’est prêt. J’ai laissé cuire le temps indiqué, tout s’est bien passé, et voici le résultat :

Riz cantonnais Weight Watchers

Riz cantonnais Weight Watchers

Riz cantonnais Weight Watchers : gros plan

Riz cantonnais Weight Watchers : gros plan

Aspect : Je trouve l’ensemble coloré, avec une bonne proportion de crevettes et petits pois. Il y a peu de morceaux d’omelette, en revanche.

Texture : Elle se rapproche d’un risotto. Je ne suis pas experte en riz cantonnais mais je pense que la texture se rapproche plus du plat italien que de l’asiatique. Cependant, cela me convient tout à fait. Le riz en lui-même et les crevettes sont fermes.

Goût : Eh bien comme son nom l’indique, c’est assez parfumé. Pour un plat préparé c’est plutôt correct, j’ai apprécié. Le petit bémol concerne les crevettes, on n’est pas dans du haut de gamme, alors ce sont des mini crevettes, que dans mon jargon j’appellerais « fausses crevettes » :-). Il n’empêche que l’ensemble a bon goût.

Ingrédients : Ce plat est préparé sans arômes artificiels ni conservateurs, et avec des oeufs d’origine française. Plus en détail, il y a 40,9% de riz thaï, 12,3% de tomates, de la crème fraîche à 15% de MG, 9% de crevettes, 8,2% de petits pois, 3% d’omelette… Les huiles utilisées sont celle de colza et d’huile d’olive, donc plutôt un bon point. Par contre, s’il n’y a pas d’arômes artificiels, il y en a quand même d’utilisés à base de poisson, mollusques et céleri. On note également l’utilisation de colorant pour les crevettes, mais à partir d’extrait de paprika, mais aussi d’épaississant et d’acidifiant. Pour ce type de produit, je trouve que la composition est assez bien, il n’y a pas trop trop de produits chimiques. Côté nutrition : 285 Kcal pour ce plat (95 pour 100g), ce qui est plus que raisonnable.

Packaging : C’est un sachet épais et plat, qui se glisse assez facilement dans le congélateur, pratique lorsque l’on n’a que très peu de place. Le visuel du plat ressemble assez au rendu je trouve, pour une fois. L’ensemble est coloré et clair, notamment les explications de préparation. Il y a une case par étape avec un dessin.

Mon avis : J’ai trouvé ce plat correct, que je rachèterais peut-être pour du dépannage, contrairement aux autres plats traiteurs frais de la marque. Le mode de cuisson à la poêle est très simple et rapide, mais je pense qu’une cuisson au micro-ondes conviendrait mieux pour certaines personnes. Là il faut quand même sortir une poêle. Ceci dit la cible étant plutôt les femmes, je pense que cela pose moins de souci…

Le mot de la fin 🙂 : C’est un plat correct qui peut tout à fait faire parti d’un « fond de congélateur » en cas de besoin pour dépanner.

4 comments on “Riz cantonnais parfumé, crevettes et petits pois WeightWatchers

  1. C’est vrai qu’en comparaison avec la tarte au chèvre ou le parmentier de poisson, c’est quand même le plat le plus fidèle à la photo du packaging !

  2. Oui. Alors après recherche, c’est Heinz qui fabrique les plats surgelés pour la licence WeightWatchers, et non plus Marie comme pour le traiteur frais. Ceci explique peut-être cela ?!

  3. Je pense que c’est normal qu’il te fasse plus penser à un risotto parce que mettre de la crème fraîche dans du riz cantonnais…il faut le faire ! Je connais bien ce plat que ma mère fait assez régulièrement étant réunnionaise, et je pense que je fais rester à la version artisanale parce qu’en plus c’est simple, rapide et économique (et c’est le vrai!) 😀

  4. Ah oui exact, je n’avais pas noté ce point ! Merci de le remarquer. Un plat maison, surtout lorsqu’il s’agit de recettes de famille, sera toujours meilleur de toute façon, c’est sur :-).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

diam Lorem dolor. ut elementum vel, risus. pulvinar odio