Mon séjour à…. Rome !

Voilà la réponse au mini jeu-concours ! Je me suis évadée dans la belle ville de Rome, quelques jours, mais bien chargés !

Rome : le Vatican

Rome : le Vatican

En effet, les journées étaient bien remplies, environ une dizaine d’heures de marche par jour ! Eh oui, il y a à voir là-bas, et encore, nous avons fait uniquement le principal.

Après une arrivée sous la pluie, puis un temps mitigé, le soleil a fait son arrivée, au point de rougir légèrement lorsque la crème a été oubliée (pas bien) ! Rome est une ville colorée et très agréable… sous le soleil. Je vous conseille d’éviter d’y aller en hiver car presque tout est en extérieur, alors par temps de pluie, ce n’est pas agréable, mais par beau temps, c’est très joli. Je ne vais pas épiloguer sur la ville en elle-même car c’est plutôt le côté culinaire qui m’intéresse de vous raconter, mais personnellement j’ai adoré les thermes de Caracalla (un lieu grandiose et apaisant), les forums impériaux (encore en l’état sur une partie), mais également le Colisée (géant !) et les forums romains. Je vous mets un petit diaporama de tout ça :

D’un point de vue culinaire, nous avons bien mangé ! Mais après toutes ces heures de marche, il fallait un bon ravitaillement ! Nous avons principalement été dans les adresses indiquées par le Guide Michelin que j’avais emmené, et autant dire que nos papilles se sont régalées ! Voici tout cela en images :

Les pizzas que vous pouvez voir proviennent de La Gallina Bianca et je crois bien que ce sont les meilleures que j’ai mangé. J’ai oublié de prendre la photo du premier dîner, ce qui est fort dommage car la pizza était, comment dire, exquise ! J’avais pris une recette à base de Mozzarella di bufala et tomates cerises, et avec de la vrai mozza comme celle-là, autant vous dire que je me suis régalée ! La seconde, oui nous y sommes allées deux fois tellement c’était bon (et à côté de notre hôtel), était une mozzarella – bresaola (viande de boeuf séchée super bonne qui ressemble à la viande des grisons) – roquette, et même si elle était très bonne, j’ai regretté la mozzarella di bufala de la première ! Ils proposent aussi des desserts fait maison, dont cette tarte poire-chocolat et ce succulent tiramisu à la fraise ! Au sujet des pizzas, petite anecdote, on différencie tout de suite les italiens des touristes à la façon de la consommer. Quand nous, nous mettions trois heures à couper un petit morceau (ah oui c’est le défaut, les couteaux ne sont pas très adaptés), les italiens mangeaient le tout en deux fois moins de temps. En fait, eux coupent un grand morceaux, qu’ils plient plus ou moins et mangent à la main ensuite, même au restaurant. That is the technique ! D’ailleurs, il y a un certain nombre de « fast-food de pizza », c’est à dire qu’ils vendent la pizza à la part pour une consommation sur le pouce.

Concernant les pâtes, celles de notre dernière soirée étaient divines ! Et pour cela, nous sommes allées à la spaghetteria pizzeria L’Archetto, située via dell’Archetto. Une carte avec pas moins de 60 possibilités de garnitures pour vos spaghettis, en plus la carte est traduite en français (avec quelques fautes quand même ;-)), et le serveur (qui ressemblait à Nicolas dans Hélène et les garçons !) parlait français également. Nous avons pris saumon et speck (jambon fumé italien très bon)-champignon-huile d’olive, et ce fut encore une fois un régal. Pour notre tout premier repas, nous avions été chez Maccheroni dont les pâtes étaient également bonnes, mais par contre le service est très long, trop même.

A la Taverna Copelle j’ai pu découvrir que l’un des fromages que j’aodre, la scamorza fumée (cousine de la mozzarella au lait de vache) se mangeait également grillée ! Je crois que je la préfère fraîche mais c’était plutôt bon quand même. En revanche, la salade mixte que j’avais prise pour accompagner n’était pas très goûtue, surtout d’un point de vue sauce. On aurait dit de l’huile d’olive mélangée à de l’eau. Cette taverne est correcte, il y a du choix, mais c’est le repère à touristes par contre, et la serveuse ne parlait presque qu’italien. Vous pouvez vous y arrêter si vous passez dans le coin à l’heure de manger, mais il n’est pas nécessaire d’y aller exprès.

Quand aux sandwichs, rien à voir avec les nôtres au niveau du pain. Là, plusieurs possibilités, soit à base de pizza blanche, c’est à dire une pâte à pizza nature coupée en deux et garnie, soit à  base de pain type ciabatta, soit un genre de sandwich pizza, deux énormes pâtes à pizza garnies de sauce tomate au milieu visiblement. Je dis visiblement car je n’ai pas testé. Le détail en plus, ils servent presque automatiquement les sandwichs tièdes. Mais contrairement aux paninis que l’on trouve en France, et bien il n’y en n’avait pas là-bas. Personnellement, ce sont les tous premiers que j’ai préférés car la pâte était croquante sur l’extérieur et le centre fondant avec la garniture. Les sandwichs se vendent beaucoup dans des camions ambulants, avec tout plein d’autres choses pas light du tout (pringles, barres chocolatées types Twix, chips…). Au départ cela ne m’inspirait pas confiance car il y en a vraiment partout et ils sont souvent exposés en plein soleil, mais finalement c’était plutôt bon, et pas cher, maximum 5€ le sandwich.

Nous avons également fait une halte chez Giolitti, l’un des meilleurs glaciers de Rome parait-il. Pas de glaces avec plein de chichis chez eux, mais plutôt des sorbets ou parfums un peu plus classiques, mais supers bons. Et pour des glaces gourmandes, ils proposent un peu de chantilly par dessus, ce que j’ai fait bien évidemment 🙂 ! Si vous cherchez ce glacier, vous ne pourrez pas le louper, c’est là où il y a un attroupement de gens ! J’ai pris trois parfums : fraise (excellente), yaourt et crème vanille. Ils proposent également des pâtisseries qui me donnaient bien envie aussi.

Dans l’ensemble les prix étaient corrects, quoique nous avons sélectionné quand même. Attention cependant, il faut souvent ajouter le service au prix des plats (15 à 20% du total des plats en plus) et parfois des couverts (donc le prix du plat peut vite monter) ainsi que le pain, et l’eau . Eh non, notre carafe d’eau n’existe pas, ou très peu, là-bas.

 

Ce qui m’a interloquée, en revanche, c’est le peu de commerces alimentaires ! J’avais prévu de ramener charcuterie, fromage…, mais pour en trouver, eh bien il doit falloir bien chercher. Nous avons vu uniquement le premier jour un Carrefour Market, que nous pas réussi à retrouver, puis ensuite un spar, mais c’est tout. Il n’y avait pas de charcuterie, de traiteur, de fromager… Il y avait seulement une boulangerie de temps en temps. Les seuls commerces alimentaires vus étaient des épiceries, qui vendaient parfois assez chers leurs produits je trouve, mais bon, j’ai quand même fait un petit approvisionnement que voilà :

Pâtes, pâtes, encore des pâtes, et un peu d'huile d'olive et de vinaigre balsamique

Pâtes, pâtes, encore des pâtes, et un peu d’huile d’olive et de vinaigre balsamique

Je testerai tout ça et vous en reparlerai :-).

 

Voilà pour résumer ce voyage. Je vous conseille vraiment cette ville, mais comptez au moins 5 jours, une bonne paire de chaussures de marche, et de la crème solaire !

 

Si certains d’entre-vous y sont déjà allés, je serais curieuse d’avoir vos avis 😉 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.