Lisbonne : savoir attendre pour bien manger !

Et voilà, les vacances sont terminées :-(. C’est reparti pour un an ! De mon côté, après quelques jours en Normandie, j’ai passé une semaine à Lisbonne avec une copine. Et autant dire que nous avons dégusté question papilles et marche !

Lisbonne

Lisbonne

Voici un compte-rendu culinaire du voyage.

 

Alors ne soyez pas effrayés par la longueur du billet, il y a beaucoup de photos ! D’ailleurs, pardon par avance pour la mauvaise qualité de certaines parfois, mais la luminosité dans les restaurants n’est pas toujours idéale.

Je résumerais ce séjour, d’un point de vue culinaire, par un mot : patience ! Si vous ne souhaitez pas perdre de temps dans vos visites, n’allez pas au restaurant le midi. Le service est long, très long. Il y a beaucoup de petits restaurants familiaux, avec, j’imagine, 1 ou 2 personnes en cuisine, du coup l’attente est longue. Sans compter aussi l’attente pour la prise de commande. Attendez-vous aussi à ne pas forcément manger en même temps, les plats étant visiblement préparés un par un. Mais… c’est bon, alors on pardonne. Heureusement vous me direz. Par contre, mieux vaut fermer les yeux sur l’hygiène. Nos inspecteurs des services vétérinaires auraient une quantité inestimable de travail là-bas.

Sinon, sur le même principe qu’en Espagne, on vous apporte du fromage, pain, olives… qui vous sont facturés en plus dès l’instant que vous en prenez un petit bout. Les prix sont très corrects puisque c’est environ 6/8€ le plat.

 

Mets salés

Bocata atum

Bocata atum

Bocata de atum (Snack du palais de Pena) : un genre d’empanada plat au thon mélangé avec des poivrons, tomates, oignons… La texture de la garniture ressemblait à une tartinade. C’était bon mais pas exceptionnel, il y avait surtout de la pâte.

 

 

Samoussa et beignet à la crevette

Samoussa et beignet à la crevette

Samoussa et beignet à la crevette (Antiga Confetaria de Belem – rua de Belem, 84) : Le beignet ressemblait fortement à une coquille saint-jacques, mais sous une autre forme. Il y avait une crevette avec une sauce épaisse à l’intérieur. Ces deux petits mets étaient corrects mais pas extraordinaires.

 

Sandwich Antiga Confeitaria de Belem

Sandwich Antiga Confeitaria de Belem

 

Sandwich tomate, mozzarelle, jambon

 (Antiga Confetaria de Belem – rua de Belem, 84 – testé par ma coupine !) : du pain frais fait maison bien moelleux, de la vraie mozzarella. Il était apparemment délicieux, et pas cher (environ 4€).

 

 

 

Tourte de poulet et salade

Tourte de poulet et salade

Tourte au poulet (snack-bar du jardin Amalia-Rodrigues, près du Corte Ingles) : A l’intérieur de cette tourte il y avait uniquement du poulet, pas d’appareil à tarte, mélangé à un peu de tomate je pense. Du coup ce n’était pas lourd et plutôt bon. Ce snack est situé au bord d’un petit plan d’eau bien agréable, au calme, avec du choix et des prix corrects.

 

Secreto de porco

Secreto de porco

« Secret » de porc (Maritima das Colunas, largo do chafariz de dentro – Alfama) : Cette spécialité ressemble fortement à notre travers ou poitrine grillée en terme de goût. Mais ici les tranches sont très fines, tendres et goûtues. C’est vraiment bon. 8,50€

 

 

Riz au poulpe

Riz au poulpe

Riz au poulpe ( Restaurant en face de la fameuse pâtisserie de Belem, dont le nom ressemble à Armada, j’ai oublié de noter :-() : Cette assiette était assez proche de la paella, mais dans une texture plus liquide, avec des morceaux de poulpe. C’était parfumé, j’ai bien aimé. Le restaurant est plutôt typique, avec une clientèle de locaux et de touristes (salle à l’étage – entrée à droite de la vitrine par un escalier). 6,50€

 

bacalhau y batata

bacalhau y batata

Bacalhau y batata (même restaurant – testé par ma coupine !) : La morue (bacalhau), plat typique portugais, est ici mélangée à des pommes de terre très finement émincées, comme pour des galettes. Le tout accompagné de quelques légumes. Visiblement c’était bon.

 

 

picanha

picanha no forno

Picanha (A Camponesa, rua Marechal Saldanha, 23/25 – Bairro Alto) : Il ne s’agit pas là d’une spécialité portugaise, mais plutôt brésilienne. Cette pièce de boeuf est issue de la partie haute de la cuisse et est juste, super tendre ! Ici elle a été passée rapidement au four, de sorte qu’elle était bien saignante au centre. Parfaitement assaisonnée, c’était un régal, son accompagnement aussi d’ailleurs. Le dessert était également excellent. L’intérieur de ce resto est très sympa, avec beaucoup de références à la France. La patronne parle très bien français d’ailleurs, ce qui s’avère bien pratique ! Une bonne adresse.

 

pasteis de bacalhau

pasteis de bacalhau

Pasteis de bacalhau (O cadeta, rua dos coreeiros, Baixa) : La morue, spécialité du pays, est ici préparée sous forme de petits beignets, comme de gros accras, mais moins épicés et moins gras. J’ai bien aimé car ils étaient assez légers, la garniture moins par contre ! Ce petit resto sans prétention, à un pas de la rua Augusta où la foule se masse, était tout à fait correct, avec un service rapide et souriant ! Pour 10€ il y avait pain / olives, entrée (soupe de légumes ou salade de crudités, toutes deux correctes), plat et boisson. De plus on y parle français.

 

brochette de calamars et crevettes

Brochette de calamars et crevettes

Brochette de calamars et crevettes (Cacilhas – de l’autre côté du pont du 25 avril-, 1er restaurant à droite sur la place du petit monument, avec un nom comme Tricana) : J’ai beaucoup aimé cette brochette. Les calamars étaient super tendres, rien à voir avec les « trucs » ronds que l’on trouve traditionnellement chez nous. C’était très parfumé, bon il y avait beaucoup d’huile d’olive aussi, mais la cuisson était juste parfaite. Je me suis régalée. L’accompagnement était bon également. Environ 7/8€.

 

Porc à la portugaise

Porc à la portugaise

Porc à la portugaise (Principe do Calhariz, calçada do combro, 28) : Ce sont de petits morceaux de porc super tendres revenus avec des pommes de terre. C’était super bon, mais un petit peu, pour ne pas dire beaucoup :-), gras si on n’égouttait pas le tout. En effet, il y avait beaucoup d’huile dans le fond. Quelques olives et légumes crus accompagnent le tout, mais nous n’avons pas aimé. Quand au resto, n’y allez pas un vendredi soir, erreur que nous avons faite ! Nous avons attendu près d’1h pour avoir une table, puis encore un certain temps pour manger. Mais surtout, je crois n’avoir jamais été dans un restaurant aussi bruyant ! Alors c’était vraiment bon, l’accueil aimable, mais allez-y plutôt en semaine ou le midi. Une dizaine d’euros le plat pour 2 personnes, qui nous a largement rassasiées !

 

Omelette au chorizo

Omelette au chorizo

Omelette au chorizo (Tolan, rua dos remedios, 134 – Alfama) : Petit restaurant familial typique de quartier. Encore une fois un peu gras, mais bien bon, avec cette fois des frites maison. L’omelette était légèrement croustillante sur l’extérieur. En dessert le gâteau au chocolat valait aussi le détour apparemment !

 

Merenda Portuguesa

Merenda Portuguesa

Sandwich portugais (Merenda Portuguesa, sur la plage en face de la plage da Ribeira, Cascais) : Alors voici un snack que j’ai beaucoup apprécié. En effet, il s’agit d’un pain en forme de barquette (donc pas d’utilisation d’emballage, juste une serviette), dans lequel on dispose la garniture. J’ai choisi morue aux carottes, mais il y avait aussi poulet à l’ananas et porc aux légumes. C’était vraiment bon, surtout sur la fin car la sauce avait imbibé le pain. Ce dernier, mangé tout seul n’est pas top par contre. J’ai beaucoup aimé le fait qu’il n’y ait pas d’emballage, et de pouvoir manger un « vrai plat » en guise de sandwich. Encore une fois, ce n’était pas cher puisque c’est vendu 3,95€.

 

Mets sucrés

Travesseirode Lisboa y quaijada de amêndoa

Travesseiro de Lisboa (à droite) y queijada de amêndoa

Travesseiro de Lisboa (Sâo Nicolau, rua Augusta, 110 – Baixa) : Je ne crois pas que c’était l’endroit idéal pour cette pâtisserie car ce n’était pas fameux. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, son poids est plume car il ne s’agit presque que de pâte feuilletée. La garniture, gelée et crème pâtissière, était peu présente. La tartelette aux amandes, testée par ma copine était par contre très bonne !

 

Tarte aux fruits de la passion

Tarte aux fruits de la passion

 

Tarte aux fruits de la passion

(A Camponesa, rua Marechal Saldanha, 23/25 – Bairro Alto) : Alors là c’était THE dessert, juste excellent ! On dirait un cheesecake sur le principe, mais en fait non ;-). La pâte sablée était ultra croustillante, et ultra bonne ! Ensuite, à la place du fromage, c’était ici une excellente glace, surmontée d’une gelée de fruits de la passion. Du coup, on avait un mélange de textures (fondant, glace, croustillant), et aussi d’ambiant / froid. J’ai adoré ce dessert ! Une très bonne adresse.

 

Queijada de Sintra

Queijada de Sintra

Queijada de Sintra (Snack du palais de Pena, aussi achetés à la Casa Piriquita pour ramener) : Il s’agit d’un gâteau au fromage blanc et à la cannelle. C’était très bon. La pâte est ultra fine et très croquante. On sent surtout la cannelle, pas vraiment le fromage blanc. La texture ressemble un peu à la pâte d’amande.

 

Queijada de Madeira

Queijada de Madeira

Queijada de Madeira (Sâo Nicolau, rua Augusta, 110 – Baixa) : Là il s’agissait d’une pâte blanche (la photo est ultra jaunie) type brisée sans goût, contenant une garniture à la noix de coco de type brigadeiro (confiserie brésilienne) à la noix de coco. Le manque de goût de la pâte gâchait celui de la garniture, dommage.

 

Rocher

Rocher

Rocher (Sâo Nicolau, rua Augusta, 110 – Baixa) : Après nous avoir intrigué durant plusieurs jours, nous avons fini par en acheter un. Et c’était plutôt bon. Ce rocher a le goût du pain d’épices, avec quelques fruits confits sur le dessus. Ce serait presque un mix de pain d’épices et panettone. Par contre c’est bien consistant, à manger à plusieurs (ou pas pour les gourmands ;-)).

 

Pamphilo

Pamphilo

Pamphilo (snack-bar du jardin Amalia-Rodrigues, près du Corte Ingles) : Je n’ai pas bien compris ce que c’était exactement, mais à priori de la pâte d’amande, avec un coeur un peu plus crémeux à base d’oeufs. C’était pas mal mais sans plus.

 

Bom Bocado

Bom Bocado

Bom Bocado (Pastelaria 1800, largo do rato / rua da escola politécnica) : La base de l’appareil est sensiblement la même que pour le pastel de nata, mais en plus épaisse. Un pâte croquante remplace la pâte feuilletée. J’ai bien aimé, mais moins que le pastel de nata. On peut également manger sur place pour pas cher du tout, mais attention il y a peu de tables. Leur riz au lait, à la cannelle of course, était excellent.

 

croissant

croissant

Croissant (Sâo Nicolau, rua Augusta, 110 – Baixa) : Ah ce croissant ! Un pur régal ! Il était très croustillant, assez lourd en poids, et aussi consistant. La pâte était bien aérée. Il était bien meilleur que ce que l’on trouve dans bon nombre de boulangeries françaises ! Par contre, j’en ai racheté le lendemain, et il n’avait pas du tout la même tête. En goût, il n’avait rien à voir. N’en n’achetez que si vous en voyez un qui ressemble à celui-ci.

 

Enfin, voici le meilleur pour la fin ! Les fameux pasteis de nata…

Pasteis de nata

Pasteis de nata

… achetés à la célèbre Antiga confetaria de Belem

Antica fabrica dos pasteis de Belem

Antica fabrica dos pasteis de Belem

Il y a très souvent la queue, mais cela avance assez vite. Une unité coûte 1,05€. On peut aussi manger sur place pour pas cher du tout. La boutique est toute petite, mais à l’intérieur c’est super grand, avec plusieurs salles pour se restaurer.

 

Marché

Avant de partir, nous avons fait un petit tour au marché da Ribeira. Il n’était pas bien rempli, nous n’y sommes peut-être pas allées le bon jour. Néanmoins, nous avons pu voir ceci, en plus de quelques fleurs et produits d’artisanat :

Mercado da Ribeira

Mercado da Ribeira

 

Emplettes

Et comme si nous n’avions pas assez mangé, eh bien j’ai rempli ma valise de choses à manger ! Biscuits (au bon goût d’oeuf et de beurre), fromage de brebis, chorizo, huile d’olive, tartelettes de Sintra, gâteau et conserves de poisson.

Mes courses portugaises

Mes courses portugaises

J’ai aussi ramené quelques produits espagnols (picos, crakers, bonite), et j’ai trouvé de jolis bijoux faits mains à Cascais.

 

La ville

Concernant la visite de la ville, voici les principaux lieux que j’ai préféré : Palais de Fronteira, Cristo Rei, Monastère dos Jeronimos, Cascais, Sintra.

Voici d’ailleurs quelques photos :

 

J’ai l’impression d’avoir mangé toute la semaine ! C’est surement dû au temps d’attente dans les restaurants car nous n’avons pas fait que ça quand même. Nous avons beaucoup marché, sans compter que ça grimpe pas mal. 4 à 5 jours sont suffisants pour faire le tour de la ville, mais si vous voulez profiter un peu de la plage (attention l’eau est froide) et visiter les environs, mieux vaut prévoir 1 semaine. Pour faire notre visite, ainsi que pour certaines adresses, nous nous sommes inspirées du guide Evasion (Hachette) qui était plutôt bien fait.

 

Vous êtes déjà allés à Lisbonne ?

2 comments on “Lisbonne : savoir attendre pour bien manger !

  1. Jamais fait Lisbonne mais c’est sur ma liste 🙂 Côté culinaire ca doit être très proche aux « raciones » espagnoles.

    Petite remarque sur les croissants, je ne connais pas le Portugal, mais sans doute n’est-ce pas si différent de ce que l’on trouve en Espagne. Pour avoir fait le tour de la plupart des régions et avalé quelques spécimens, les « bons » croissants se comptent sur les doigts de la main. Mais il est vrai qu’en France ce n’est pas toujours mieux…

    Je n’y ai pas goutté, mais les « pasteis de nata » on en effet l’air succulentes !

    J’espère et ne doute pas que tu ai passé de bonnes vacances !

  2. Ah oui, là c’était l’exception ! De ce que j’ai pu apercevoir ailleurs, ça ressemblait à ce que l’on trouve en Espagne ou Italie. Rien à voir avec les nôtres.
    Ah les pasteis, c’est… trop bon 🙂 ! J’espère que tu auras l’occas d’en goûter un jour ;-).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.