La Pâtisserie des rêves par Philippe Conticini

Ah la Pâtisserie des Rêves ! Depuis le temps que je rêvais, c’est le cas de le dire, d’y aller :-). C’est désormais chose faite ! J’avais eu l’occasion d’écouter M. Conticini nous partager sa passion pour la pâtisserie et la cuisine lors du salon SugarNweb. Il avait notamment réalisé de délicieuses, même exquises, truffes au chocolat, un semblant de croquettes avec du chocolat coulant au cœur.

La pâtisserie des rêves

La pâtisserie des rêves

Rendez-vous est donc pris à la boutique de la rue de Longchamp, avec Frédéric, un lecteur de mon blog. Suite à un commentaire à l’un de mes posts sur Facebook, nous avons décidé de nous rencontrer pour continuer l’échange.

Entrer dans cette pâtisserie, c’est entrer dans un écrin. On est plus dans une boutique luxueuse que dans une pâtisserie. Avant d’être un régal en bouche, c’est un régal pour les yeux. Jugez vous-même :

La pâtisserie des rêves

La pâtisserie des rêves

Toutes les pâtisseries sont présentées sous cloche en verre, les viennoiseries sont en vitrine. Le design est épuré, clair mais coloré, à la fois par les gâteaux en eux-même, et par la touche rose, marque de la pâtisserie.

La pâtisserie des rêves : pâtisseries individuelles

La pâtisserie des rêves : pâtisseries individuelles

La pâtisserie des rêves : pâtisseries individuelles

La pâtisserie des rêves : pâtisseries individuelles

Pour d’autres aperçus, rendez-vous sur le site.

Il est bien difficile de faire un choix parmi toutes ces jolies préparations, toutes tentantes. Après tiraillement, nous sommes repartis avec un joli sac :

Sac La pâtisserie des rêves

Sac La pâtisserie des rêves

Avant de parler des produits, j’ai envie de dire que rien que l’emballage est joli. Le sac est bien épais, les serviettes ressemblent à du tissu, et le carton du Paris-Brest est triangulaire, comme un petit coffret. Cela change de la traditionnelle boîte carrée.

Finalement notre choix s’est plutôt orienté viennoiseries et cake avec :

La Pâtisserie des rêves : la dégustation

La Pâtisserie des rêves : la dégustation

Madeleine (2,50€ de mémoire) :

Mon gros coup de cœur pour cette dégustation, ainsi qu’à Frédéric ! Les madeleines sont généralement soit trop grasses, soit trop sèches, trop lourdes. Bref, pour un si petit produit, il y a toujours quelque chose qui ne va pas. C’est pourquoi je n’en mange pas souvent d’ailleurs. Je ne m’attendais pas à acheter une madeleine ici, mais elle avait l’air appétissante, ce qui nous a été confirmé par le directeur de la boutique. Et nous n’avons pas été déçus ! Déjà, elle est de belle taille, on a de quoi manger, et très jolie avec les grains de vanille apparents. Niveau texture, elle est moelleuse, elle se rapproche un peu d’un quart-quart finalement (mais un vrai, pas ceux de grande-surface bien sur), sans être bourrative. Niveau goût, elle est très parfumée, avec l’utilisation d’une vanille très certainement d’exception. Je n’ai jamais mangé d’aussi bonne madeleine. A coup sur, j’en reprendrai la prochaine fois !

 

Brioche feuilletée (1,50€ la mini) :

Je voulais absolument la goûter, pour avoir lu de très bons articles. Je ne fus pas déçue. Alors elle est vraiment différente d’une brioche classique. C’est un mix entre brioche et croissant, je dirais presque un croissant en forme de brioche finalement. Quel plaisir de retrouver un vrai feuilletage, bien difficile à trouver de nos jours. L’extérieur est bien croustillant grâce à une légère caramélisation, et sucré juste ce qu’il faut. La brioche se détache un peu comme un croissant, mais à la texture un peu plus briochée. Cette association la rend légère. Elle n’est pas grasse du tout, peut-être un peu trop sèche justement, la fin de la journée y était peut-être pour quelque chose. Mais c’est vraiment un point de détail. Ce n’est pas une brioche sur laquelle vous pourrez étaler votre confiture, mais elle vaut le détour !

La pâtisserie des rêves : Paris-Brest

La pâtisserie des rêves : Paris-Brest

Paris-Brest (5,70€) :

Le fameux gâteau qui fait la réputation de la pâtisserie, élu le meilleur de Paris. L’originalité de celui-ci tient d’une part à sa présentation, par des petits choux individuels plutôt qu’un grand, comme une couronne. D’autre part, la crème renferme un cœur coulant de praliné. Le praliné n’est pas mon fort, les choux non plus d’ailleurs, quoique ceux de chez Popelini m’avaient réconciliée. Néanmoins, c’était la dégustation obligatoire. Si pour moi c’était un petit poil trop praliné (à la première bouchée seulement) et sucré (sur le dessus du chou), j’ai quand même bien apprécié ! La crème est vraiment légère, et renferme effectivement un délicieux cœur coulant, auquel j’ai trouvé une note de caramel. Ce qui m’a le plus étonnée c’est la légèreté, ce qui fait qu’il se mange tout seul en fin de compte ;-).

 

Cake au thé matcha et framboise (3€ de mémoire) :

Choix de Frédéric, ce type de cake n’est pas ma tasse de thé (quel jeu de mot ^^ !!), n’étant pas fan de thé, ni de fruits en cake. Cependant, j’ai apprécié son étonnante texture avec des petits morceaux « croquants » sortant de nulle part. J’entends par là qu’ils ne sont pas visibles. De manière générale on se rapproche un peu d’un quatre-quart. En terme de goût, on ne sent pas spécifiquement un goût de thé, c’est très léger. Par contre les framboises ont beaucoup de goût, on sent bien l’utilisation de « vrais » fruits. Sans adorer parce que ce n’est pas mon type, ce cake était bon.

 

En fins gourmets, nous avons dégusté ces gourmandises avec régal. Nos sensations et goûts se sont d’ailleurs trouvés être les mêmes. L’échange, principalement autour des bons produits et du web, fut très intéressant :-).

La pâtisserie des rêves : gâteau d'Hortense

La pâtisserie des rêves : gâteau d’Hortense

Au delà de cette délicieuse dégustation, je voudrais signaler l’accueil très souriant, agréable et chaleureux du personnel. Et à Paris, je catégorise peut-être un peu, mais ce n’est pas forcément chose aisée.

Pour les touristes, la boutique est à deux pas du Trocadéro, n’hésitez pas à y a faire un petit détour lors de votre balade. Du vendredi au dimanche, la pâtisserie fait également salon de thé, une bonne idée de pause.

La Pâtisserie des rêves : Saint-Honoré

La Pâtisserie des rêves : Saint-Honoré

Pour ma part, il ne me reste plus qu’à y retourner pour tester les tartes, et le salon de thé ! Ce serait d’ailleurs avec plaisir que je renouvellerais l’expérience d’y aller avec un ou plusieurs d’entre vous ;-). Ce qui me fait envie prioritairement : les tartes aux fruits (surtout fraises et framboises), tarte tatin, mille-feuille, chausson aux pommes. En fait cela me donne également envie de goûter des choses que j’aime moins habituellement. Avec la légèreté et la texture des mets dégustés ici, si ça se trouve j’aimerais 😀 !

J’ajoute évidemment ce lieu à ma liste de Bonnes adresses. Deux autres boutiques existent à Paris, ainsi qu’une au Chesnay (78), sans salon de thé.

 

Le mot de la fin 🙂 : Excellent !

 

Info en plus : Philippe Conticini officie en ce moment au Café Pleyel pour des plats salés ! En plus du sucré bien sur ;-).

P.S. : Pour ceux qui n’auraient pas encore répondu à mon questionnaire, il est encore temps ;-).

5 comments on “La Pâtisserie des rêves par Philippe Conticini

  1. J’adore cette pâtisserie, elle est trop bonne ! Je veux bien aller au salon de thé avec toi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.