Intermède publicitaire : En direct des éleveurs – le crowdfunding

En direct des éleveurs : financement crowdfunding

En direct des éleveurs : financement crowdfunding

Le web, les réseaux sociaux ont permis l’émergence de mode de consommation dont on ne se doutait pas du tout. Je suis tombée sur “En direct des éleveurs”, j’avoue avoir été séduite immédiatement par ce, très, ambitieux projet. Pour le financer, ils ont monté une opération de crowdfunding. Je vous explique en quoi ça consiste.

 

En direct des éleveurs

C’est l’association de trois éleveurs : Fabrice Hégron, Dominique Pilet et Philippe Clavier. Ils veulent changer leur modèle économique : être maître de leur exploitation, de la qualité de leur lait, ne plus avoir d’intermédiaire de transformation et de mise en vente.

 

Le projet

Très ambitieux projet, je vous disais, car ils ont fait le pari de récolter 1 000 000 € en peu de temps. Oui vous avez bien lu le bon nombre de zéros, c’est bien un million d’euros. Et pour cela ils utilisent le crowdfunding.

 

Leur projet se base sur trois axes :

-Adapter leurs infrastructures pour produire

-Vendre en filière courte

-Utiliser une éco-emballage innovant


Le crowdfunding, comment ça marche ?

My New Startup

My New Startup

En premier lieu il faut choisir sa plate-forme en fonction de sa géographie, de son domaine d’expertise, de son besoin… Il existe, aujourd’hui, un bon nombre de plates-formes. En direct des éleveurs a choisit My New Startup.

 

Après il faut choisir comment les internautes vont financer le projet :

-En faisant un don avec contre partie (souvent le produit en lui même)

-En rentrant dans le capital

-En faisant un prêt

 

Chacun a ses avantages et ses inconvénients donc il faut vraiment bien réfléchir aux futures relations et obligations. En direct des éleveurs à choisi le don et l’entrée en capital.

Dans notre exemple, le don commence à partir de 10€, qui correspond une carte postale de remerciement personnalisée et va jusqu’à 300€ qui correspond à l’immersion complète d’une journée en devenant un agriculteur, accompagné d’un déjeuner avec les produits de la ferme. Pour d’autres sommes vous pouvez visiter l’exploitation, avoir des litres de lait et aussi parrainer une vache.

L’entrée en capital, elle, est à partir de 2 500€. Cela permet de toucher une partie des bénéfices et de participer à la vie de la société. Détenir des parts c’est être un des propriétaires.

 

Voilà, la plate-forme et les contres parties ont bien été identifiées. On passe à la phase de communication. Parce que oui, si les internautes ne sont pas au courant que le projet existe, ils ne pourront pas participer à l’opération de financement participatif.

Une campagne de communication bien ficelée peut amener beaucoup de gens : présence sur les réseau sociaux pour le bouche à oreille, relation presse pour avoir des articles et des reportages, participations à des événements, des prises de paroles… Il y a beaucoup de choses à faire.

 

Les avantages et les inconvénients pour les startups

Les avantages :

-Se créer une trésorerie avec les premiers clients

-Ne pas passer par des banques qui pourraient ne pas adhérer à leur idée ou leur faire des prêts avec des taux très importants.

-Se faire connaître avant même d’exister. Et comme chacun sait, être connu et reconnu pour son expertise, c’est la clé de la réussite pour une entreprise.

 

Les inconvénients :

S’ils ne rassemblent pas la somme exacte dans le temps imparti, ils ne touchent pas la somme récoltée. Ils faut donc bien réfléchir à combien on demande, sur quelle durée et mettre en place une campagne de communication bien ficelée, sinon ils auront fait tout ça pour rien.

 

Les avantages et les inconvénients pour les investisseurs

Les avantages :

-Pourvoir participer à la hauteur de ses moyens. Faire le choix d’investir dans des entreprises qui ont d’autres valeurs que l’argent. Pour certains projets il est plus question de social et d’eco-responsabilité que de bénéfices. C’est faire un pied de nez aux banques et aux sociétés de capital-risque qui s’inquiètent plus de la rentabilité que de l’innovation.

-Si le projet ne reçoit pas les sommes escomptées, rien ne leur est prélevé.

-En entrant dans le capital de façon personnelle, recevoir des déductions d’impôt.

-Les plates-formes sont là pour garantir la bonne utilisation de la somme récoltée.

 

Les inconvénients :

Même si le projet vous a séduit, il est possible qu’il ne voit jamais le jour s’il n’a pas rassemblé la somme initiale.

 

Conclusion

Que vous soyez entrepreneurs ou investisseurs et si le projet tient bien la route, tout le monde y trouvera son compte, avec un risque limité.

C’est un mode de financement qui ne fait que croître et qui rentre de plus en plus dans les mœurs. j’espère qu’il permettra à des sociétés, avec des valeurs fortes, de sortir de terre et de réinventer l’entreprise que l’ont connaît aujourd’hui.

 

Vous avez déjà participé au financement d’un projet ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.